Voici comment LinkedIn détermine si tu es assez talentueux pour un emploi

Étant donné que la mondialisation inspire également les recruteurs, il est fort possible que lors de ton prochain entretien d’embauche, tu sois confronté aux techniques électroniques utilisées par les responsables recrutement de grandes entreprises telles que Google, Facebook et LinkedIn. Brendan Browne, le grand patron du recrutement et de la sélection chez LinkedIn depuis 2010, a récemment dévoilé à Business Insider comment il détermine si un candidat est adapté ou non à un emploi. 

Voici comment LinkedIn détermine si tu es assez talentueux pour un emploi

Il suffit de dessiner...

Dès qu'ils entrent pour leur entretien d’embauche, Brendan Browne donne aux candidats un feutre avec lequel il doivent dessiner sur un tableau leur plus grande passion et expliquer comment cela fonctionne précisément. « Précisément, parce qu’ils doivent pouvoir interpréter cette tâche de plusieurs manières », explique-t-il, « je peux tout de suite voir leur degré de spontanéité. Jusqu’à présent, on basait les compétences surtout sur l’expérience et l’expertise, mais dans un monde qui change de plus en plus vite, il est surtout très important d’établir les capacités d’adaptation d’un candidat. En d’autres termes : comment approchent-ils les situations inattendues ?».


...pour expliquer comment fonctionne la passion

Ainsi, un candidat qui, par exemple, brasse de la bière pendant son temps libre, doit pouvoir dessiner et expliquer le processus de brassage. Mais un candidat qui déclare que sa grande passion est le marketing doit aussi pouvoir réaliser ce dessin et donner ces explications. Une personne qui postule pour une fonction de service de recrutement auprès de Brendan Browne même et qui se dit passionnée par les gens, doit aussi pouvoir le dessiner. Brendan Browne explique que cette méthode de recrutement lui apprend quatre choses : ce qui importe le plus aux candidats, leur capacité de s’exprimer, leur manière de penser les processus et leur approche de l’insécurité. Ces informations suffisent pour pouvoir déduire si un candidat est en mesure d’apporter de la valeur ajoutée à l’entreprise et s’il est adapté à la culture d’entreprise caractérisée par les plus grands rêves, la combinaison du travail et du plaisir et la réalisation des objectifs. Selon Brendan Browne, c’est surtout la réaction à la situation inconfortable et inattendue à laquelle fait face le candidat qui lui permet de déterminer si le candidat est prêt à entrer en fonction. 

 

Que retenir en tant que candidat ? De plus en plus de recruteurs essayeront de te confronter à des situations inattendues. Sois donc préparé, parce qu’un homme ou une femme averti(e) en vaut deux !

Mercredi 1 Mars 2017 om 11:0

Geert Degrande