5 pièges dans lesquels les starters tombent systématiquement

Certains étudiants ont parfois un job avant même d’avoir leur diplôme, mais pour de nombreux autres, le calvaire commence une fois qu’ils ont leur diplôme tant envié en main. Si vous parvenez à contourner ces écueils, vous aurez déjà parcouru la moitié du chemin.

5 pièges dans lesquels les starters tombent systématiquement

1. Je veux faire quelque chose avec ...

Aucun employeur ne veut d’un jeune qui ne sait pas ce qu’il veut. Surtout si l’orientation de vos études permettent beaucoup d’options, vous devez recherchez le type d’emploi qui vous intéresse vraiment. Commencez par une analyse SWOT, qui vous permettra de dresser la carte de vos talents, et recherchez systématiquement les fonctions qui cadrent avec vos forces et vos centres d’intérêt. Et le ne le faites pas seul : demandez l’aide de vos amis et de vos connaissances. Le monde est bien plus vaste que ce que vous pensez, et avoir une boussole, cela aide.

 

2. Je me suis pourtant déjà inscrit sur ce site d’offres d’emploi…

Pour trouver le bon emploi, il ne suffit pas de créer un profil et de vous prendre une bière en attendant que ça se passe et que des employeurs intéressés vous appellent. Il faut utiliser toutes les sources, en ce compris faire appel à des gens qui n’ont peut-être rien demandé. Ce n’est que de la sorte que vous pourrez dire, en fin de journée, que vous vous rapprochez de votre premier job. Près de la moitié des demandeurs d’emploi passent moins de trois heures par jour à la recherche d’un emploi. Tendez vers une moyenne de 8 heures, la plupart des gens en sont capables ;-)

 

3. J’ai honte d’être au chômage

Après quelques mois de chômage, de nombreux demandeurs d’emploi ont honte de ne pas encore avoir trouvé de travail, et cela engloutit beaucoup d’énergie. Recherchez la compagnie d’amis, même s’ils travaillent, et mettez-vous en contact avec d’autres demandeurs d’emploi afin de pouvoir agréablement vous plaindre du stress engendré par votre recherche d’un emploi. Le lendemain, vous repartirez gonflé à bloc.

 

4. Je me focalise sur un job de rêve

Se focaliser, c’est une bonne chose, mais cela pose problème lorsque vous êtes convaincu qu’un job est fait pour vous. Partez avec ce que vous avez, tout en ne négligeant pas les autres possibilités. Vous éviterez alors le légendaire trou noir si les choses tournent mal.

 

5. Je mets la barre trop haut

Le réseautage, le suivi des candidatures, les lettres à rédiger, les formations à suivre, retravailler votre cv, rechercher des informations sur les employeurs potentiels, les jobs, aller à un entretien, vous instruire au forem, etc. Si l’on considère les choses sous cet angle, vous avez un boulot passionnant ! Essayez donc de ne pas tout faire en même temps. Établissez un planning réaliste de vos journées et félicitez-vous si vous vous y tenez, même si les résultats ne suivent pas. 

Mercredi 19 Mars 2014 om 13:18

Manu Sinjan

// //
// // //
// // // //