Après le travail je n’ai pas le courage de postuler

Jour après jour, vous décomptez vos heures de travail et n’avez envie que d’une chose, trouver un autre emploi, et le plus vite possible ? Mais comment trouver le courage, après une journée de travail interminable, de chercher un autre emploi ?

Après le travail je n’ai pas le courage de postuler

1. Trouvez le problème

Après une journée de travail, avoir envie de se prélasser dans le fauteuil en regardant la télévision, ce n’est pas bien grave. Il y a toutefois une différence entre le fait de rentrer chez soi et ne plus avoir d’énergie parce que votre journée de travail a été chargée ou parce que votre patron vous a remonté les bretelles, et rentrer chez soi chaque jour avec l’envie de se glisser sous la couette et de ne plus en sortir pendant plusieurs mois. Dans ce cas, la source du problème n’est peut-être pas liée à votre travail. Consultez votre médecin traitant ou un spécialiste pour savoir ce qu’il en est. Si vous êtes confronté à une dépression ou un burn-out, un autre emploi ne constitue pas nécessairement la solution. Ce n’est que lorsque vous saurez vraiment quel est le problème que vous saurez comment y remédier.

 

2. Faites autre chose et oubliez la contrainte

Rédiger vos lettres de candidature lorsque vous rentrez épuisé du travail n’est pas un must ni une obligation. Sachez juste que vous aurez plus de chance de trouver un nouvel emploi si vous entretenez votre réseau. Laissez de côté les offres d’emploi qui vous intéressent, allez faire un peu de sport ou rendez visite à des amis. Ils auront peut-être eu vent d’un poste qui peut vous intéresser. Vous pouvez également commencer par vous construire un nouveau réseau, en vous inscrivant à un cours de langue ou, pourquoi pas, à un cours d’art floral ou une soirée de tricot. De plus, faire autre chose avec d’autres personnes vous donnera sans doute un coup de fouet. Si vous arrêtez de ressasser l’idée que vous devez absolument trouver un autre emploi, il se peut qu’un job s’offre à vous de lui même. Les femmes qui veulent à tout prix tomber enceintes ne le sont effectivement que lorsqu’elles arrêtent de se mettre la pression…

 

3. Faites-en un jeu

Si vous savez que vous ne faites pas de burn-out et que la recherche d’un nouvel emploi n’est plus une obsession pour vous, vous aurez assurément plus de courage. Tout l’art réside alors dans le fait de ne pas renouer avec vos démons. Pour éviter ce piège, considérez la recherche d’un emploi, les entretiens, etc., comme un jeu. Consignez dans des colonnes comment vous entrez en contact avec un employeur potentiel, attribuez des points à la manière dont ces employeurs éventuels réagissent, essayez d’envisager votre lettre de candidature sous un angle totalement différent… La recherche d’un emploi deviendra alors quelque chose d’agréable et vous aidera à tenir le coup dans la journée, dans l’emploi actuel que vous détestez. 

Jeudi 5 Février 2015 om 10:5

Geert Degrande

// //
// // //
// // // //