Et l’employeur le plus populaire est...

Pour quelle entreprise aimeriez-vous travailler ? C’est la question qu’a posée l’Institut Trendence à quelques milliers de nouveaux diplômés en économie et en ingénierie. Voici le résultat...

Et l’employeur le plus populaire est...

Les chiffres de l’Institut Trendence ne mentent pas : à l’échelle européenne, Google est clairement l’entreprise la plus attractive pour qui souhaite démarrer sa carrière en beauté. Cela s’applique tant aux jeunes économistes qu’aux jeunes diplômés en ingénierie et en technologies de l’information. Plus de 7% et plus de 10% d’entre eux, respectivement, ont cité le géant californien de la technologie comme étant l’employeur de rêve.

 

Des Belges prudents

En Belgique, les chiffrent diffèrent quelque peu. Si les ingénieurs et les spécialistes IT manifestent eux aussi leur préférence pour Google, juste avant Apple et Microsoft, les hommes et femmes d’affaires de l’avenir optent quant à eux pour des entreprises plus traditionnelles de leur secteur, comme Deloitte, BNP Paribas (Fortis) et PricewaterhouseCoopers. En ce qui concerne le salaire, les nouveaux arrivants espèrent gagner en moyenne 27 000 euros (économistes) et 28 500 euros (ingénieurs) par an.

 

Une mobilité réduite

Un autre constat qui s’impose : la majorité de ces nouveaux diplômés belges n’est pas disposée à déménager vers un autre continent pour trouver un meilleur emploi : 40% des jeunes économistes et un peu moins de 38% des ingénieurs se disent prêts à tenter leur chance dans un pays lointain. À l’échelle européenne, les moyennes se situent un peu plus haut, respectivement à 44% et 47%.

 

Microsoft

Menée à l’échelle mondiale, la quête du meilleur employeur révèle Microsoft comme étant le numéro un. Le Great Places to Work Institute tient compte surtout de l’ambiance de travail et des facilités offertes pour déterminer le gagnant. En Belgique aussi, l’entreprise de Bill Gates se place depuis des années au sommet si l’on se base sur ces critères. 

Lundi 7 Décembre 2015 om 15:39

Manu Sinjan

// //
// // //
// // // //