Postuler au sein de l’UE : la procédure dure au moins 9 mois

Postuler pour un emploi à l’Union européenne relève du défi, mais cela vous met également dans la course pour l’une des carrières les plus prometteuses qui soit, et très bien payée. Mais pour devenir fonctionnaire européen, vous devrez faire vos preuves dans une compétition ouverte.

Postuler au sein de l’UE : la procédure dure au moins 9 mois

Et pour pouvoir participer à ce concours, vous devrez respecter, au préalable, plusieurs conditions. Les candidats doivent en effet avoir la nationalité d’un pays de l’UE et jouir pleinement de leurs droits civiques.

 

Connaissances linguistiques

Il faut ajouter à cela quelques conditions linguistiques surprenantes. Un candidat doit ainsi avoir une connaissance approfondie de l’une des langues officielles de l’UE et une connaissance suffisante d’une deuxième langue. Au moins l’une de ces deux langues doit être l’anglais, l’allemand ou le français. Vous pouvez en déterminer librement l’ordre. Si, par exemple, vous êtes anglophone et parlez couramment espagnol, vous pouvez inverser cet ordre, et considérer l’anglais comme deuxième langue et l’espagnol comme première langue. La formation minimale exigée dépend de la fonction pour laquelle vous postulez. Pour toutes les fonctions universitaires, comme celle d’administrateur, une formation universitaire d’au moins trois ans est exigée. Pour les fonctions non universitaires, il faut au moins un diplôme d’enseignement secondaire.

 

L’UE recherche des spécialistes de la construction, des chercheurs…

Cette année, l’UE recrute, entre autres, de nombreux spécialistes de la construction (spécialisés dans la sécurité et les techniques de construction), des chercheurs et des spécialistes dans divers domaines, tels que le droit, la communication et la politique internationale.

 

5 à 9 mois

Toute la procédure, depuis l’inscription jusqu’à la sélection finale, dure de 5 à 9 mois. La procédure de sélection peut varier selon le profil de la fonction.

 

Mois 1 :

entre l’annonce d’un concours de sélection et la clôture des inscriptions, il s’écoule généralement un mois. Au cours de cette période, les candidats peuvent s’enregistrer via le site du bureau de sélection EPSO, le pendant européen du Selor.

 

Mois 2 et 3 :

Après l’enregistrement de votre candidature, vous serez convié à une première série de tests, que vous devrez passer dans un centre EPSO agréé. Ces tests permettent de déterminer si le candidat peut accéder à la deuxième phase, et portent entre autres sur la capacité analytique du candidat. Peut-il par exemple imaginer des solutions créatives et pratiques alors qu’il est confronté à un problème complexe ? La qualité du travail et les résultats fournis sont également examinés, outre les compétences communicationnelles (verbales et écrites), le dynamisme, l’aptitude à définir des priorités et la volonté d’apprendre de manière continue. Le test situationnel se déroule toujours dans la deuxième langue spécifiée par le candidat.

 

Mois 5 à 8 :

L’évaluation se compose de deux sessions, toutes deux dans votre deuxième langue. Vous êtes d’abord confronté à un cas concret dans le domaine pour lequel vous postulez (construction, droit, etc.). Vous devez réaliser une analyse approfondie et rédiger un rapport de vos résultats. La deuxième session de l’évaluation comporte, entre autre, une mission collective, qui permet de sonder vos aptitudes de management, vos compétences communicationnelles et analytiques, votre fonctionnement en équipe, votre résistance au stress, etc.

 

Mois 9 :

Si vous avez réussi tous les tests, vous serez récompensé par une place dans la réserve de recrutement de l’UE. Les institutions qui souhaitent engager quelqu’un font appel à cette réserve pour convier des candidats à un entretien d’embauche.

 

En d’autres termes, il vous faudra encore un peu de patience.

 

www.europa.eu/epso
 

Jeudi 19 Mars 2015 om 13:6

Kari Van Hoorick

// //
// // //
// // // //