Un bureau propre? Non merci!

Nombreuses sont les entreprises qui adoptent le « clean desk policy », en d’autres termes, elles pratiquent une politique de bureaux propres. Certains managers justifient cette démarche en affirmant que des bureaux bien rangés présentent mieux aux yeux des visiteurs, tandis que d’autres invoquent la nécessité de protéger les informations confidentielles. Une telle politique n’a toutefois pas que des avantages...

Un bureau propre? Non merci!

Les spécialistes de la productivité conseillent de ne garder sous la main que le matériel nécessaire à la tâche en cours. Nous n’en restons toutefois pas moins humains, c’est pourquoi, la plupart d’entre nous aiment personnaliser leur espace de travail en y posant une plante verte ou une photo de famille. Pas étonnant donc que « se sentir chez soi au bureau » figure dans le haut du classement des attentes des employés établi par l’Enquête nationale sur les lieux de travail aux Pays-Bas. Des psychologues britanniques de l’université d’Exeter ont d’ailleurs découvert qu’un cadre de travail personnalisé contribue à la productivité et au bonheur des employés. Après avoir réparti 2 000 cobayes dans différents locaux, le professeur Craig Knight a constaté que la productivité était 32 % supérieure dans les espaces de travail personnellement aménagés par les travailleurs. Tandis que dans les bureaux décorés par le patron, cette amélioration était encore 17 % plus élevée que dans les pièces totalement dépouillées. Et ce n’est pas tout : dans ce dernier type d’environnement, le nombre d’erreurs commises est également moins important.

Lundi 14 Juillet 2014 om 0:0

Manu Sinjan

// //
// // //
// // // //