Entretien d’embauche : comment maîtriser son stress

La réponse à votre lettre de candidature vient d’arriver : vous voici convoqué(e) à un entretien d’embauche. Cette nouvelle est susceptible de provoquer un certain affolement, voire un sentiment de panique. Le jour J, il vous faudra toutefois maîtriser votre stress, sous peine de ne pas pouvoir décrocher cet emploi tant convoité. Comment faire ? En apprenant à maîtriser votre stress ! Voici les conseils livrés par la coach mentale Anja Feras dans Business Insider (www.anja-faras.de).

Entretien d’embauche : comment maîtriser son stress

Une préparation qui sollicite tous les sens

Si aujourd’hui, tout le monde est conscient de l’importance de préparer correctement et sérieusement un entretien d’embauche (rassembler un maximum d’informations sur l’entreprise, l’évolution du marché, les développements dans ce secteur d’activité, etc.), Anja Feras insiste sur l’importance de visualiser le déroulement de l’entretien. Selon elle, on peut avoir recours à la technique employée par les spécialistes du saut en hauteur:autrement dit, visualiser la méthode que vous allez mettre en œuvre pour franchir la barre. De la même manière, vous devez mobiliser tous vos sens. L’objectif est de visualiser le déroulement de l’entretien, mais aussi d’essayer de percevoir tout ce que vous pourrez être amené(e) à toucher ou sentir. Pensez à vous entraîner tous les jours, en essayant de visualiser, sentir et ressentir les diverses situations auxquelles vous serez confronté(e) tout au long de la journée (acheter du pain à la boulangerie, retrouver des amis en été sur une terrasse, etc.).

 

Partir du principe que l’environnement est positif

Il est très important de se rappeler en permanence que le recruteur ne vous a pas convoqué(e) pour vous soumettre à la torture. En effet, être convoqué(e) à un entretien, c’est déjà avoir accompli la moitié du chemin. Il faut considérer cette invitation comme une chance, une possibilité de faire une pause au cours d’un parcours difficile. Selon Anja Feras, « si le recruteur vous a convoqué(e), c’est qu’il croit en vous ». Vous pouvez ainsi vous entraîner dans le cadre de vos activités quotidiennes en essayant chaque fois de percevoir et de verbaliser les éléments positifs.

 

Avoir confiance en soi et être positif

Si vous pensez que l’entretien va mal se passer, il y a de fortes chances que cela soit effectivement le cas. La peur et le pessimisme sont vos principaux ennemis. Il faut dès lors avant tout changer d’attitude : avoir confiance en soi et être positif ! Si vous avez peur de l’échec, vous allez vous crisper et perdre tous vos moyens. Il faut absolument bannir toutes vos angoisses, afin de vous mettre dans un état d’esprit positif. Comment ? En vous entraînant au quotidien à penser le plus possible de manière positive.

Jeudi 21 Septembre 2017 om 20:30

Geert Degrande