1 starter sur 20 est encore aux études

Fonder sa propre entreprise tout en étant encore sur les bancs de l’école ? C’est visiblement loin d’être une exception. Près de 5 % des starters sont actifs sous le statut d’étudiant indépendant. Ce statut en développement existe depuis le début de l’année passée.

1 starter sur 20 est encore aux études

Une forte augmentation

Les étudiants ont été 10,5 % de plus à démarrer une activité indépendante au cours des 9 premiers mois de 2018 qu’en 2017. 4,9 % - tout juste en dessous d’1 sur 20 - de tous les indépendants qui ont commencé en 2018 sont étudiants indépendants.
 

21 ans ou plus

La plupart des étudiants ne se lancent pas dans une activité indépendante dès qu’ils entament leurs études (supérieures). La plupart des étudiants-starters ont 21 ans, 65 % ont 21 ans ou plus. « Certaines activités nécessitent une formation des étudiants. Et il n’est certainement pas déraisonnable de commencer par voir comment on réussit comme étudiant avant de viser cette même réussite en tant qu’indépendant », explique Liesbet Desmedt, Experte domaine.

 

De meilleures informations

Les étudiants veulent gagner de l’argent (en à côté), ce n’est pas nouveau. Qu’ils y parviennent sous le statut d’indépendant n’est plus si exceptionnel. Les hautes écoles et les universités communiquent davantage à propos du statut d’étudiant indépendant et reçoivent plus de questions des étudiants à ce sujet.
 

Les étudiants-enseignants

L’activité la plus fréquente parmi les étudiants indépendants est celle que l’on peut résumer sous le terme général « d’enseignement ». Cours particuliers, soutien scolaire... Il ne s’agit pas nécessairement d’une activité à poursuivre après les études. Mais il y a aussi des activités que les étudiants indépendants sont susceptibles de poursuivre au terme de leurs études : design graphique, IT, applications web, kiné, logopédie... Ces activités s’inscrivent généralement dans le prolongement des études.
 

Les avantages

Le nouveau statut, qui a été instauré le 1er janvier 2017, implique notamment que l’étudiant indépendant ne doit pas payer de cotisations sociales sur les premiers 6775,24 euros qu’il gagne. Pour pouvoir profiter de cette mesure favorable, l’étudiant doit être inscrit pour 27 crédits minimum dans un établissement d’enseignement reconnu par la Belgique et passer les examens de ces matières. L’étudiant indépendant doit pouvoir présenter des attestations le prouvant.

 

Source : ACERTA

Woensdag 9 Januari 2019 om 13:30

Mieke Vercruijsse

// //
// // //
// // // //