10 conseils pour devenir rapidement le bras droit de votre nouveau patron

Vous êtes jeune, déterminé et ambitieux. Votre patron sera amené à jouer un rôle essentiel dans la progression de votre carrière. Grâce à ces quelques conseils, vous devriez très rapidement devenir son homme ou sa femme de confiance et faire avancer votre carrière.

10 conseils pour devenir rapidement le bras droit de votre nouveau patron

1. Définir les attentes

Ne partez pas du principe que si vous êtes content de votre travail, votre patron l’est forcément aussi. Donc, la première chose à faire, c’est solliciter un entretien avec votre patron pour bien comprendre ses attentes. Qu’est-ce qu’on attend concrètement de vous ? Qu’est-ce que l’entreprise attend de votre patron ? Comment pouvez-vous seconder votre patron au quotidien ? Vous pouvez également mettre ces objectifs concrets sur papier.

 

2. Se mettre à la place de son patron

Une fois que les attentes ont été définies, il vous reste à vous familiariser avec votre nouvel environnement de travail. Que feriez-vous pour votre marque ou votre entreprise (en fonction des objectifs) si vous étiez à la place de votre patron ? Quelle seraient vos attentes par rapport à vos collaborateurs ? Considérez votre patron non seulement comme un patron, mais aussi et surtout comme un professionnel qui doit atteindre des objectifs précis grâce à votre aide et celle de votre équipe.

 

3. Apprendre le style (du leadership) de votre patron

Un patron reste avant tout un être humain qui impose une certaine vision du travail au sein de l’entreprise. Apprenez rapidement à mieux connaître votre patron : quelles sont les choses qui provoquent chez lui un sentiment de colère ? Quelles sont les choses qui provoquent chez lui un sentiment d’enthousiasme ? Quels sont les moments auxquels il est préférable de ne pas le déranger ? Est-il plutôt pragmatique ou intuitif ? Mieux vous connaîtrez votre patron, mieux vous serez en mesure de répondre à ses attentes. 

 

4. Contribuer à la réussite de votre patron

En tant que jeune loup (ou louve), vous voulez avant tout faire progresser votre carrière. Cependant, vous apprendrez très rapidement que travailler dans une entreprise, c’est d’une part recevoir, mais c’est aussi donner de sa personne. Il ne s’agit pas seulement de votre carrière, mais aussi de celle de votre patron. Soyez à ses côtés et n’hésitez pas à offrir votre aide. Vous êtes son collaborateur, pas son adversaire. Essayez d’anticiper sur les objectifs fixés par votre patron (et par vous-même) et partagez votre savoir. Votre patron vous en sera reconnaissant.

 

5. Être positif et faire preuve d’enthousiasme

Rien n’est plus contagieux que l’enthousiasme. Toutes vos journées de travail ne seront pas une promenade santé, mais même lors des journées plus difficiles, il est  important de rester positif et de faire preuve d’enthousiasme. Votre enthousiasme ne tardera pas à gagner votre patron. L’enthousiasme, ce n’est pas qu’une simple question d’humeur. C’est un signe de détermination et de maturité. 

 

6. Rédiger une liste de questions

Les patrons sont souvent exaspérés par les collaborateurs qui viennent à tout moment, et parfois au mauvais moment, leur poser de nouvelles questions. C’est pourquoi, il est préférable de prendre le temps de rédiger une liste de questions que vous soumettrez à votre patron. Ensuite, vous vous présenterez à son bureau à l’heure convenue pour obtenir les réponses à vos questions.  

 

7. Proposer des solutions

Votre patron vous a engagé pour proposer des solutions, pas pour créer des problèmes. N’oubliez que chaque réunion est une concertation de travail. Votre patron n’appréciera pas que vous soumettiez des problèmes qu’il devra résoudre lui-même. Par contre si vous proposez des solutions aux problèmes existants, il ne manquera pas d’apprécier.    

 

8. Ne faites pas tapisserie

L’adage selon lequel il est préférable de travailler dur en silence a vécu, surtout en cette période où le branding est devenu presque plus important que le produit, le service ou l’individu (vous en l’occurrence). Veillez à ce que patron soit informé de votre travail. Envoyer lui régulièrement des updates sur les dossiers sur lesquels vous travaillez, parlez-lui de vos réalisations importantes lors des pauses café, etc. Il est aussi important de mettre par écrit les projets que vous avez menés à bien. Vous pourrez ainsi répondre plus facilement lorsque votre patron vous interrogera à ce sujet.

 

9. Faites preuve d’ouverture d’esprit et de flexibilité 

Nouveaux patrons, nouvelles règles. Laissez votre ego de côté et pliez-vous aux nouvelles habitudes. Cela veut-il dire pour autant que vous devez devenir le gentil toutou de votre patron ? Non, absolument pas ! Toutefois, il ne faut pas oublier que tout changement exige de faire preuve d’ouverture d’esprit et de flexibilité. C’est aussi une condition pour être apprécié de son patron.

 

10. Tout travail mérite salaire

Il est très important de consolider votre loyauté à l’égard de votre patron au bon moment. Fixez-vous une deadline. Vous pourrez ainsi savoir précisément à quelle vitesse vous voulez progresser au sein de l’organisation. « Tout travail mérite salaire », dit-on. Le moment venu, votre patron devra récompenser votre fidélité. Si vous vous êtes comporté comme un collaborateur modèle et que vous n’avez pas été récompensé comme il se doit, à vous d’en tirer les conclusions. Être le confident de son patron, c’est une chose, veiller à sa carrière en est une autre.

Dinsdag 24 December 2013 om 13:41

Pascal Dewulf

// //
// // //
// // // //