3 bonnes raisons d'apprendre l'allemand

Pour trouver un emploi, la connaissance des langues demeure essentielle. Le choix de l'anglais et de l'espagnol semble évident. Nous ressentons par contre peu l'envie d'apprendre l'allemand. Dommage, car il existe au moins trois bonnes raisons de maîtriser la langue de Goethe.

3 bonnes raisons d'apprendre l'allemand

1. L'Allemagne est et reste le moteur économique de l'Europe

Alors que les autres pays d'Europe, à l'exception de la Grande-Bretagne, continuent à chercher désespérément un souffle nouveau cinq ans après le déclenchement de la crise financière, l'économie de nos voisins de l'est est parfaitement restée sur les rails durant ces années. Voici pas tellement longtemps encore, l'Allemagne était pourtant le ‘malade de l'Europe’. Mais ses entreprises et ses partenaires sociaux sont parvenus à définir une stratégie leur permettant d'agir main dans la main et qui assure au pays une belle croissance. Ce n'est pas un hasard si l'Allemagne est un aimant qui attire chaque année des dizaines de milliers de jeunes en provenance du Sud de l'Europe, où le chômage atteint des proportions énormes. Ces jeunes sont nombreux déjà aujourd'hui à profiter de la puissance économique de l'Allemagne, se réservant une part du gâteau. Et pour concurrencer avec eux sur un marché unique, il est absolument indispensable d'apprendre l'allemand.

 

2. L'Allemagne est le pont avec l'Europe de l'Est

La crise touche également des pays de l'Est de l'Europe comme la Tchéquie et la Pologne, mais ces pays possèdent un potentiel très important leur permettant de rebondir. Ils possèdent surtout aussi des jeunes travailleurs prêts à apprendre beaucoup, à travailler dur et qui parlent déjà… allemand, l'allemand étant en effet pour eux une carte d'accès à l'Europe occidentale. Ces jeunes sont donc à la fois vos concurrents sur le marché globalisé de l'emploi et une opportunité de contact pour éventuellement décrocher un emploi à l'international dans l'un de ces pays d'Europe de l'Est en pleine croissance, ce qui peut constituer un atout indéniable sur un CV si vous désirez ensuite à nouveau travailler chez nous.

 

3. Berlin devient la nouvelle Silicon Valley

Lors d'une récente série documentaire de la BBC dans laquelle les journalistes de la chaîne britannique partaient à la recherche des villes d'Europe possédant le potentiel pour devenir une nouvelle Silicon Valley, Berlin arrivait en première position. Il règne dans cette ville selon le documentaire de la BBC une atmosphère incroyablement créative, notamment grâce à l'affluence de jeunes en provenance de toute l'Europe. Et par rapport à d'autres villes, Berlin reste aussi particulièrement bon marché. Et le plus important: Berlin est l'une des rares villes d'Europe où ceux qui lancent une activité qui ne fonctionne pas ne portent pas directement les stigmates de l'échec. Dans cette ville sont aussi organisées de nombreuses rencontres où des investisseurs recherchent des projets lancés par de jeunes entrepreneurs créatifs auxquels ils peuvent apporter leur soutien. C'est notamment pour ces raisons qu'a déménagé à Berlin l'entreprise d'origine suédoise Soundcloud, qui permet aux musiciens de diffuser leurs créations et qui compte déjà plus de 30 millions d'utilisateurs enregistrés. Sur le site www.berlinstartupjobs.com, vous trouverez d'ailleurs les opportunités d'emploi que proposent actuellement les dizaines de start-ups établies dans la capitale allemande. Et même si vous n'envisagez pas réellement votre avenir professionnel dans cette capitale mondiale bon marché qu'est Berlin, et qui n'est jamais qu'à 800 kilomètres de chez nous, apprendre l'allemand n'est de toute façon pas une mauvaise idée au vu de l'évolution de notre société. 

Maandag 28 April 2014 om 9:36

Geert Degrande

// //
// // //
// // // //