3 phrases que vos collègues et supérieurs n’ont aucune envie d’entendre

Arriver en retard pour votre premier jour de travail, porter des vêtements en contradiction totale avec la culture d’entreprise,... il est plus facile que vous le pensez de nuire à votre propre image. Quelles sont les paroles à éviter absolument si vous souhaitez donner une bonne impression à vos (nouveaux) collègues et supérieurs ?

3 phrases que vos collègues et supérieurs n’ont aucune envie d’entendre

1. « Dans l’entreprise où je travaillais avant, on s’y prenait autrement et cela fonctionnait mieux »

Cette phrase aura le don d’irriter vos collègues. En effet, personne n’apprécie les donneurs de leçons arrogants. Il est bien sûr important de pouvoir s’affirmer, de montrer que vous connaissez votre affaire et parlez en connaissance de cause, mais faites toutefois attention à la façon dont vous vous y prenez. En faisant preuve d’arrogance, vous saperez l’esprit d’équipe et serez rapidement mis sur la touche.

 

2. « Pourquoi faut-il faire ainsi ? En quoi cela est-il utile ? Qui a décidé cela ? »

Se montrer intéressé et poser des questions est une attitude positive, mais inutile de ressasser sans cesse les mêmes choses. Vos collègues vous considéreront vite comme quelqu’un de prétentieux et d’ennuyeux. Vous obtiendrez de bien meilleurs résultats en abordant vos questions avec subtilité – « je ne comprends pas bien cela, quelqu’un pourrait-il me l’expliquer ? ». Et n’oubliez pas que la communication implique plus qu’un message entre destinateur et destinataire. Votre langage non-verbal est souvent bien plus décisif.

 

3. « J’aurais bien besoin d’un jour de congé »

Il va de soi que vous avez droit à des vacances. Mais vos supérieurs pourront se sentir frustrés si vous leur tombez dessus à tout bout de champ avec des demandes de congés inattendues. Vous donnerez l’impression de manquer quelque peu de motivation. Planifiez donc vos vacances à l’avance et informez votre responsable bien tôt de toutes vos dates de congés.

Donderdag 4 September 2014 om 16:32

Geert Degrande

// //
// // //
// // // //