5 choses à savoir pour gérer au mieux les commentaires négatifs au travail

Recevoir des commentaires négatifs de son patron ou de ses collègues : il y a des choses plus agréables dans la vie. Mais il y en a aussi de bien pires. Tout dépend de la manière dont on les gère.

5 choses à savoir pour gérer au mieux les commentaires négatifs au travail

Soyez constructif

Les gens qui reçoivent un commentaire négatif commettent souvent l’erreur d’adopter un comportement miroir. Ils vont donc aborder la personne en question de manière généralement négative. Changez votre fusil d’épaule et prenez le feed-back de manière constructive et positive. Comment pouvez-vous changer ce qu’on vous reproche ? Attention, la frontière entre politique d’arrière-boutique et commentaire négatif est souvent ténue. Si le commentaire entre dans la première catégorie, mettez-y immédiatement un frein. Mais toujours de manière positive.

 

Réagissez toujours

Si un commentaire négatif vous arrive de quelque part et que vous faites comme si de rien n’était, vous ne ferez généralement que renforcer cette déclaration négative. Il est donc préférable de réagir à ce qui arrive à vos oreilles à ce sujet. Une fois encore, il s’agit de toujours rester positif.

 

Essayez de ne pas minimaliser

Si vous essayez d’étouffer l’affaire, vous ne ferez qu’attirer davantage l’attention sur vous. Envisagez le commentaire négatif dans ses proportions réelles pour y réagir aussi de manière appropriée.

 

Prenez vos responsabilités

Si le commentaire négatif est justifié, montrez-vous professionnel et mature et corrigez votre erreur ou prenez des engagements clairs pour que la situation ne se représente plus à l’avenir.

 

Remerciez la personne en question

C’est peut-être la partie la plus difficile, mais il vous faut cependant essayer : si le commentaire est justifié et vous sauve d’une petite catastrophe, faites l’effort de remercier la personne qui a attiré votre attention sur votre (vos) erreur(s). Vous montrerez ainsi que vous êtes quelqu’un de formidable, qui n’est pas atteint de nombrilisme et n’a qu’un seul objectif au travail, s’améliorer et se développer dans son domaine.

Vrijdag 5 Oktober 2018 om 19:0

Pascal Dewulf

// //
// // //
// // // //