5 villes où, en tant que nomade numérique, vous supportez beaucoup moins de frais que lorsque vous êtes en Belgique

Si vous parvenez finalement à avoir la liberté de choisir le pays dans lequel vous allez travailler, il vaut mieux alors opter pour un endroit où le coût de la vie est faible. Selon Nomadlist, les villes de Bangkok, Chiang Mai, Taipei, Ubud et Phuket constituent les cinq principales "places to be", car vous pouvez y vivre de manière confortable et économique tout en disposant de la technologie nécessaire. Si, en tant que "nomade numérique", vous souhaitez toutefois rester en Europe, le site vous recommande de porter alors votre choix sur la capitale serbe, Belgrade.

5 villes où, en tant que nomade numérique, vous supportez beaucoup moins de frais que lorsque vous êtes en Belgique

Bien que nous passions tous beaucoup trop de temps dans les embouteillages, nous commençons néanmoins tout doucement à prendre conscience que nous tendons de plus en plus vers une profession qui garantit la liberté quant au temps et au lieu de travail. Une attention considérable est encore et toujours prêtée au temps de travail. Cependant, si vous pouvez réellement choisir votre lieu de travail, cela ne veut pas seulement dire que vous avez le choix entre un espace de travail partagé, un restaurant de route ou votre propre table de cuisine. Il s'agit, par exemple, de se rendre dans des contrées lointaines, en tant que nomade numérique, pour y effectuer un travail au profit d'une entreprise située à Bruxelles, à Gand ou à Anvers. Et ce déplacement ouvre des perspectives, car il existe des villes intéressantes où la vie est de loin moins chère que chez nous. Nomadlist dresse un aperçu de dix villes où 1.000 euros sont plus que suffisants pour payer la location, la nourriture et les activités de détente.

 

Le top cinq contient uniquement des villes asiatiques

  1. Bangkok (Thaïlande), où un repas accompagné d'un coca-cola ne coûte que 2 euros. En outre, Bangkok se trouve très près des centres technologiques de Singapour et de Hongkong et la ville offre une pléthore d'espaces de travail partagé.
  2. Chiang Mai se situe également en Thaïlande. Les prix y sont approximativement tout aussi favorables qu'à Bangkok, mais l'ambiance y est plus détendue que dans la capitale thaïlandaise. D'autres nomades numériques semblent d'ailleurs déjà avoir découvert cette ville.
  3. Taipei est non seulement réputée pour être un centre technologique, mais est également connue pour ses marchés nocturnes uniques. Un repas que vous payeriez 15 euros à Bruxelles vous revient tout au plus à 2,5 euros à Taipei. En un mois, vous économisez un peu plus de 300 euros si vous comparez avec les prix en Belgique.
  4. Ubud, commune de la province de Bali en Indonésie, était auparavant une perle cachée. Toutefois, depuis quelques années, l'endroit s'est converti en une ville étape pour les nomades numériques. 
  5. La cinquième place du classement est occupée par la ville thaïlandaise de Phuket qui, et il faudra vous y résoudre, est célèbre pour son tourisme sexuel. Cependant, vous pouvez vous éloigner des quartiers chauds et tout simplement profiter des magnifiques plages, des nombreuses possibilités de louer une habitation très bon marché et de bénéficier d'une connexion wifi où que vous vous trouviez.

Enfin, si vous préférez quand même jouer les nomades numériques en Europe, la capitale serbe, Belgrade, constitue alors l'endroit le plus adapté, selon Nomadlist. Outre le fait qu'il vous soit possible de vous délecter d'une nourriture délicieuse et à très bon prix, l'architecture fascinante et l'amabilité des habitants locaux forment des atouts supplémentaires.

Maandag 26 September 2016 om 13:0

Geert Degrande

// //
// // //
// // // //