8 conseils en béton pour décrocher le job de vos rêves grâce à la communica

Pour décrocher l’emploi de ses rêves, il ne faut pas ménager ses efforts, il convient de faire preuve de persévérance, mais avant tout, savoir bien communiquer constitue un maître atout.

8 conseils en béton pour décrocher le job de vos rêves grâce à la communica

On peut communiquer à travers une lettre de candidature, mais aussi lors d’un entretien d’embauche qui offre la possibilité de donner le meilleur de soi sur les plans verbal et non-verbal. Grâce conseils suivants en matière de communication non verbale, vous devriez être en mesure de décrocher le job tant convoité.
Avant toute chose, rappelons ce qu’il faut entendre par communication non verbale. Ce processus d’échange désigne l'ensemble des éléments d'information non transmis par la voix lors d'une situation de communication. En résumé, la communication non verbale comporte notamment la gestuelle, l’expression faciale ou le contact visuel. Plus de la moitié du message d’un locuteur passe par la communication non verbale.

 

1. La bonne poignée de main

La communication non verbale passe avant tout par la poignée de main. Flasque ou molle, cette dernière est souvent synonyme de pusillanimité. À l’inverse, une poignée de main trop vigoureuse peut s’interpréter comme un désir de prendre l’ascendant sur son interlocuteur. Placer sa main plus haut que celle de son interlocuteur traduit une volonté de domination. Ce comportement est-il souhaitable dans le cadre d’une recherche d’emploi ? En plaçant votre main plus bas que celle de votre interlocuteur, vous indiquez tacitement qu’il mène l’entretien et reconnaissez ainsi son autorité. Il s’agit de tenir compte de tous ces éléments, notamment si vous postulez un poste de cadre supérieur.

 

2. Contact visuel

Il est important d’établir et de maintenir un contact visuel avec son interlocuteur. Il arrive parfois que l’on soit amené à réfléchir avant de répondre à une question. Certaines personnes ont parfois pour habitude de détourner le regard et de fixer le vide. Détourner le regard plusieurs fois au cours d’un entretien ne porte pas forcément à conséquence. En revanche, le faire systématiquement peut être interprété comme l’expression d’un caractère indécis.

 

3. Contrôler sa gestuelle
Si lors de l’entretien, votre interlocuteur essaie de vous bousculer un peu, votre premier réflexe sera peut-être de croiser les bras. Il faut dans la mesure du possible éviter ce geste qui indique le repli sur soi et une attitude défensive, en d’autres termes, la perte de self-control. Tâchez d’éviter de croiser les bras, ce qui indiquera que vous parvenez toujours à vous contrôler, même dans les situations difficiles. En outre, évitez de gesticuler. Au contraire, mesurez vos mouvements.

 

4. Se tenir droit

Lors de l’entretien d’embauche, il est important d’adopter une posture droite sur sa chaise. Il faut éviter de s’avachir ou de se tenir la tête. N’hésitez pas à vous pencher en avant lorsque votre interlocuteur aborde un point intéressant. Ce simple geste indique que vous participez pleinement à l’entretien.

 

5. Marquer son approbation

Pour montrer que vous êtes d’accord avec votre interlocuteur, vous pouvez hocher la tête de temps à autre. Ce geste peut s’accompagner de clignements d’yeux soulignant votre intérêt pour les propos de votre interlocuteur.

 

6. Utiliser ses mains

Vous pouvez vous servir de vos mains pour accentuer vos propos ou les points qui vous semblent essentiels. Attention, ce geste doit toujours rester mesuré. Ainsi, vous indiquerez que vous êtes détendu et déterminé.

 

7. Observer votre interlocuteur

Essayez toujours d’adapter votre communication non verbale à celle de votre interlocuteur. Si vous constatez par exemple que votre interlocuteur ne bouge presque pas les mains, modérez votre gestuelle pendant l’entretien. Il ou elle aura ainsi l’impression que vous êtes en phase. En revanche, si votre interlocuteur se penche vers l’arrière, soupire ou montre qu’il est dubitatif, évitez de faire de même. Il s’agit d’une manifestation d’insatisfaction qu’il convient d’effacer avec une phrase appropriée.

 

8. La force du silence

Lorsque le recruteur vous pose une question, marquez une très courte pause (deux à trois secondes) avant de répondre, tout en maintenant un contact visuel. Cela indique que vous prenez le temps de la réflexion. Pendant ce laps de silence, si vous inclinez légèrement la tête, vous pourrez faire forte impression. C’est ainsi en effet que se conduisent les patrons dans les productions hollywoodiennes. Ce simple geste renforcera votre aura.

Dinsdag 18 Februari 2014 om 14:53

Pascal Dewulf

// //
// // //
// // // //