Avez-vous droit à des vacances quand vous commencez à peine à travailler ?

Le droit à des vacances que vous vous constituez en tant que travailleur dépend de la durée d’occupation au cours de l’année précédente. Qu’en est-il alors quand on commence à peine à travailler ? N’a-t-on dans ce cas pas droit à des vacances ?

Avez-vous droit à des vacances quand vous commencez à peine à travailler ?

Les travailleurs qui ont travaillé à temps plein (ou jours assimilés) pendant une année complète ont en principe droit l’année suivante à 20 jours de vacances légales. Pour les travailleurs débutants, cela signifierait donc qu’ils ont à peine droit à des vacances. Dans certains cas, ils peuvent néanmoins demander des vacances jeunes.
 

Qu’est-ce que c’est ?

Le système des vacances jeunes vous permet en tant que jeune travailleur de prendre quand même des vacances et de ne pas aller au travail pendant ces jours (pour faire par exemple un voyage à l’étranger). Plus particulièrement, vous pouvez prendre autant de vacances jeunes supplémentaires (en sus des vacances légales que vous avez) jusqu’à parvenir à un total de 4 semaines de vacances.
 

Les jours que vous prenez sont fixés dans une convention collective ou d’un commun accord entre votre employeur et vous-même. Tenez au demeurant compte du fait que vous n’êtes pas tenu de prendre des jours de vacances jeunes. Vous pouvez donc aussi décider de continuer à travailler et de ne pas prendre de vacances jeunes.
 

Quelles sont les conditions ?

Pour avoir droit aux vacances jeunes, vous devez avoir terminé vos études et ne pas avoir atteint l’âge de 25 ans au terme de l’année calendrier qui précède celle au cours de laquelle vous prenez les vacances. Vous devez en outre travailler minimum un mois en tant que salarié pendant l’année au cours de laquelle vous avez terminé vos études. Vous devez par ailleurs avoir terminé vos études (ou votre formation) dans le courant de l’exercice de vacances.
 

Pour pouvoir prendre les vacances jeunes, vous devez introduire une demande auprès de l’organisme de paiement de votre choix (syndicat ou Caisse Auxiliaire de Paiement des Allocations de Chômage) après le premier mois avec vacances jeunes. Votre employeur doit également faire une déclaration. Vous trouverez de plus amples informations sur https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t11.
 

Êtes-vous payé ?

Votre employeur ne doit pas vous payer pour les jours de vacances jeunes que vous prenez. Mais vous pouvez demander une indemnité auprès de l’assurance-chômage pour vos jours d’absence. Celle-ci s’élève à 65 % d’un salaire plafonné.

Woensdag 6 Februari 2019 om 14:30

Jan Roodhooft, avocat

// //
// // //
// // // //