Burn-out : 10 signaux d’alarme

2 travailleurs belges sur 3 sont stressés par leur emploi, parfois au point d’être en incapacité pendant une longue période. Il s’agit dès lors d’agir avant que ce stress ne se développe en burn-out. Quels sont les signaux d’alarme à observer ?

Burn-out : 10 signaux d’alarme

2 travailleurs belges sur 3 sont stressés par leur emploi, parfois au point d’être en incapacité pendant une longue période. D’après le prestataire de services RH Securex, plus d’un tiers des jours d’absence au travail sont dus au stress. Il s’agit dès lors d’agir avant que ce stress ne se développe en burn-out. Quels sont les signaux d’alarme à observer ?

 

1. Vous travaillez dur mais n’obtenez pas beaucoup de résultats

Vous vous donnez beaucoup de mal, travaillez jusqu’à l’épuisement, mais ne voyez que peu de résultats concrets ? Cela indique un déséquilibre dans le rapport entre input et output. Votre travail devrait être efficace et efficient, de façon à ce que vous produisiez davantage que ce que vous investissez. Si la situation inverse se maintient sur une longue période, il en résultera inévitablement des frustrations.

 

2. Vos nuits ne sont pas du tout reposantes

Si une fois au lit, vous ne faites que vous retourner et ruminer, sans avoir l’impression d’être reposé le lendemain, vous commencerez vos journées de plus en plus fatigué et éprouverez un sentiment de frustration car vous n’atteindrez pas les résultats que vous ou votre supérieur aviez fixés comme objectifs.3. Vous ne savez plus par où commencer

 

3. Votre liste de tâches est chaotique et complètement désorganisée ?

Votre créativité s’en trouvera peut-être d’abord stimulée, mais si la situation s’éternise, vous risquez d’entrer dans un cercle vicieux négatif.

 

4. Vous passez trop de temps sur les médias sociaux

Si vous perdez votre temps sur Facebook, Twitter ou autres sites d’informations, et ce au détriment de votre travail, c’est là aussi un signe que vous êtes au bord de l’épuisement. Vous montrez en effet une tendance à la procrastination car votre travail ne vous passionne plus. Même le fait de consulter constamment vos e-mails peut être une façon d’échapper à votre vrai travail.

 

5. Vous n’appréciez plus votre travail

Si vous aimez votre travail, vous ne rechignerez pas à la tâche et éprouverez du plaisir à vous rendre sur votre lieu de travail. Si vous n’éprouvez plus ce sentiment, il est temps de réagir.

 

6. Vous manquez d’entrain

Il est tout à fait normal, après un week-end ou un congé, d’avoir du mal à se replonger dans le rythme du travail, mais si vous éprouvez de plus en plus souvent de l’incertitude, de la nervosité et de l’apathie, vous mettez à manger très peu ou au contraire beaucoup, à fumer et à boire davantage et à éviter les contacts sociaux, un signal d’alarme s’est clairement déclenché.

 

7. Vous pleurez plus facilement

Si vous pleurez plus vite que d’habitude, avez du mal à vous concentrer et souffrez fréquemment de sautes d’humeur, crises d’angoisse et pertes de mémoire, il y a de fortes chances que le burn-out vous guette.

 

8. Votre corps vous envoie des signaux

Palpitations, maux de tête et de ventre, douleurs dans la nuque et le dos, hyperventilation et résistance amoindrie peuvent être autant de signaux qui doivent éveiller votre vigilance quant à un possible burn-out.

 

9. Vous trouvez le temps long

Vous avez l’impression que des heures se sont écoulées alors que l’horloge n’a avancé que de quinze minutes ? Il s’agit là d’un signal caractéristique du burn-out.

 

10. Vous nourrissez de nombreuses pensées négatives à votre propre sujet et vous isolez

Vous n’avez pour ainsi dire plus aucune confiance en vous ? Vous n’arrivez pas à vous défaire de l’idée que vous travaillez moins bien aujourd’hui qu’avant ? Vous trouvez que les autres s’en sortent mieux que vous et dès lors, vous vous isolez ? Parlez sans attendre de cette situation à votre médecin ou à votre responsable au travail, car il s’agit là de symptômes par excellence d’un burn-out latent. 

Maandag 23 Juni 2014 om 10:38

Geert Degrande

// //
// // //
// // // //