Comment garder votre sang-froid en toutes circonstances ?

Lorsque vous débutez une carrière, tout est nouveau : votre environnement de travail, vos collègues, sans compter les processus, procédures et autres règles que vous devez assimiler. Les conseils suivants vous aideront à garder constamment la tête froide même lorsque vous serez débordé de travail.

Comment garder votre sang-froid en toutes circonstances ?

Mini-massage

Le stress vient principalement d’une surtension mentale. Le secret consiste à pouvoir évacuer cette tension durant votre journée de travail. Un premier conseil pratique est de prendre de temps à autre quelques instants pour vous offrir un mini-massage, tout en restant à votre place. Laissez vos coudes reposer sur votre bureau. Vos mains seront ainsi libres, et vous pourrez les utiliser pour former des mouvements circulaires sur vos tempes, avant de glisser doucement vers votre front. Prenez ensuite vos sourcils entre le pouce et l’index, et étirez la peau en douceur. Ce mini-massage vous procurera instantanément une sensation de soulagement et, en outre, vous pourrez l’effectuer en toute discrétion à même votre poste de travail.

 

Discussion antistress

Un facteur important pour réduire le stress au cours de votre journée de travail est... d’en parler avec une tierce personne. Si vous gardez tout pour vous-même, vous courez le risque que les choses prennent des proportions exagérées. Et durant votre séance de ‘lamentation’, vos collègues vous donneront peut-être leur avis ; cependant, même si leurs intentions sont bonnes, ce n’est pas là-dessus que doit se baser votre stratégie ‘de détente’. En effet, le but d’une discussion antistress est avant tout de mettre des mots sur ce qui vous tracasse. Ce genre de conversation prendra idéalement place près de la machine à café, ou dans un bar ou autre lieu convivial après le travail. L’essentiel est que vous vous adressiez à quelqu’un en qui vous pouvez avoir entière confiance, sinon la discussion n’aura pas de sens.

 

N’en faites pas trop

Ne vous surmenez pas. Concrètement, cela signifie que votre liste de choses à faire ne peut pas être trop longue. Si c’est le cas, il vous faudra l’épurer. Parcourez votre liste : vous constaterez que de nombreux points ne sont en fait pas si urgents, que certains n’ont même rien à y faire, et que d’autres encore y ont atterri par le biais de la politique « de la patate chaude », un luxe que s’autorisent surtout les grandes entreprises et organisations. Faites preuve de rigueur et veillez à pouvoir rayer chaque jour quelques points de votre liste. Bien sûr, si une autre personne est concernée par la tâche que vous supprimez de la liste, avertissez-la et/ou concertez-la afin d’éviter toute confusion.

 

Un tourbillon mental

Un autre aspect de votre journée que vous pouvez modifier pour limiter et/ou supprimer le facteur stress lorsque vous débutez dans un emploi est... le repas. Lorsque vous prenez trop peu de temps pour déjeuner, par exemple, et que vous vous contentez d’avaler rapidement quelque chose face à votre écran, vous vous autorisez à vous laisser envahir par des situations stressantes. Changez donc entièrement votre routine et prenez le temps de profiter de votre repas. Cela vous donnera l’occasion de vous changer les idées. En mangeant, vous activerez en effet d’autres parties de votre cerveau que celles qui fonctionnent lorsque vous travaillez, et ces dernières pourront alors en profiter pour récupérer un moment. 

Vrijdag 11 Oktober 2013 om 16:12

Pascal Dewulf

// //
// // //
// // // //