Créer son entreprise : 10 points à vérifier

Vous êtes jeune et vous savez ce que vous voulez. Notamment, créer votre propre entreprise. Voici les dix points à vérifier pour un lancement réussi. 

Créer son entreprise : 10 points à vérifier

1. Le point de départ

En Belgique, la création d’une entreprise est soumise à des formalités et des obligations administratives. Pour pouvoir créer une entreprise, il faut être majeur, jouir de ses droits civils, être légalement capable et ne pas être mis sous contrôle judiciaire. Il faut aussi produire une attestation de capacité professionnelle et une attestation indiquant que vous avez des connaissances de base en gestion.

 

2. Étude de faisabilité

Avant de vous lancer, vous devrez prendre la peine de vous assurer que votre idée est réalisable, qu’il existe un marché pour votre produit ou service tant dans l’immédiat qu’à long terme. Si à chacune de ces questions, la réponse est négative, il est préférable d’envisager un autre projet.

 

3. Statut de l’entreprise

Vous devrez choisir le statut le mieux adapté à votre entreprise. En général, les jeunes entrepreneurs optent pour un statut d’indépendant, car c’est un statut qui est plus simple à gérer qu’une sprl, par exemple. N’hésitez pas à demander conseil à un notaire, un comptable ou un conseiller en entreprises. 

 

4. Apprendre à gérer l’inconnu

L’incertitude est la seule certitude du jeune entrepreneur. Lorsqu’on débute, il est souvent impossible de savoir à l’avance si l’on attirera des clients ou si on recevra des commandes. Cette incertitude diminuera au fur et mesure que le nombre de vos clients augmentera, que votre réseau se développera et que vous accumulerez de l’expérience.

 

5. Choisir un nom agréable et durable

Le nom de l’entreprise joue un rôle considérable dans la réussite d’une entreprise. Plus le nom est original, plus l’impact sera important sur les clients. Vous pouvez bien entendu garder votre nom, mais ce n’est pas très original. N’oubliez pas de vérifier si le nom n’a pas déjà été déposé. Pour s’en assurer, il suffit d’effectuer par exemple une recherche auprès d’un fournisseur de noms de domaines sur Internet, Facebook ou Twitter. Aujourd’hui chaque entreprise qui se respecte est présente sur Internet et possède donc en principe un nom de domaine.

 

6. Veiller à être en règle sur le plan administratif

Les secrétariats sociaux proposent une vaste gamme de services. Tous disposent d’un guichet d’entreprise qui pourra se charger de l’ensemble des formalités administratives (inscription à la Banque Carrefour des Entreprises, activation du numéro de TVA, etc.).

 

7. Mieux vaut prévenir que guérir

Un chef d’entreprise peut aussi tomber malade. Il est dès lors conseillé de s’inscrire auprès d’une mutuelle afin de bénéficier d’une prise en charge en cas de maladie, d’accident, d’incapacité de travail (provisoire), etc.    

 

8. Assurances complémentaires

Contrairement aux salariés, le travailleur indépendant qui désire se protéger contre des aléas professionnels éventuels doit souscrire lui-même une ou plusieurs assurances. Il est ainsi possible de souscrire une assurance revenus garantis, une assurance responsabilité professionnelle, etc. Si dans les faits, personne ne peut vous obliger à souscrire ce type d’assurances, nous ne pouvons néanmoins que trop vous conseiller d’être convenablement assuré. 

 

9. Faire de la publicité

Maintenant que vous avez accompli toutes les démarches et que vous êtes bien assuré, il vous reste à faire connaître votre nouvelle entreprise. Concrètement, cela signifie trouver des clients potentiels, assister à des événements pour établir des contacts, créer un site Internet, imprimer des cartes de visite, etc.

 

10. Grandir, évoluer et persévérer

La persévérance est la clé du succès. Lancer un nouveau produit ou un nouveau service requiert du temps. Il faut compter 3 ans pour qu’un produit ou un service trouve son marché. Ne tenez pas compte des livres écrits par les gourous du management qui vous promettent de faire fortune en trois mois. 

Zaterdag 6 Juni 2015 om 14:36

Pascal Dewulf

// //
// // //
// // // //