L’aménagement de poste de travail révèle votre personnalité

Votre lieu de travail est-il un modèle de propreté et de rangement ? Il faut savoir que votre poste de travail reflète souvent votre personnalité. 

L’aménagement de poste de travail révèle votre personnalité

Le minimaliste

Le poste de travail de ce type d’individu est souvent très… vide. La plupart du temps, on y trouve un écran élégant, une souris et/ou un ordinateur portable. Le reste de l’espace de travail est vierge et immaculé. L’espace de travail du minimaliste est particulièrement sobre : pas de stylo ou de crayon, pas de photos de la famille, parfois une tasse de café. Les collègues se demandent souvent si le bureau est occupé ou non. Au travail, le minimaliste évite également les contacts superflus. Il ne communique jamais plus que nécessaire, il est à peine visible, il ne parle généralement pas pendant les réunions, il rend régulièrement son travail à la dernière minute. Ce n’est pas un collègue à qui l’on a envie de se confier, car il aborde souvent les questions d’un point de vue purement rationnel. Il ne se distingue pas des autres collègues sur le plan des performances. Il est avant tout préoccupé par la propreté et le rangement de son espace de travail. Il ne s’implique pas vraiment dans l’entreprise. Son espace de travail indique qu’il est prêt à partir à tout instant. Less is more semble être sa devise.

 

Le collectionneur

Le bureau de ce type d’individu se trouve aux antipodes de l’environnement de travail du minimaliste. Le collectionneur veut avant tout être certain de ne manquer de rien : le dossier en cours depuis des semaines, la tasse de café du matin, les restes du repas de midi, la boîte de biscuits dans le tiroir du bureau pour les petits creux éventuels. Tout est à portée de main. Avantage : vous savez toujours où aller pour obtenir une ration de survie ou une boisson en cas d’accident majeur au sein de l’organisation (panne de courant, grève sauvage, etc.) ou pour retrouver un document important sur lequel vous n’arrivez plus à mettre la main.
Le bureau d’un collectionneur se reconnait notamment aux piles de papiers, aux tiroirs qui débordent, aux objets de relaxation, aux rapports de réunion vieux de plus de 10 ans. Le bureau est occupé par un collègue qui veut avoir son mot à dire sur tout, écrit des e-mails interminables à ses collègues et veut toujours imposer son avis lors des réunions (même si on ne lui demande rien). Le réfrigérateur de l’entreprise est souvent encombré par ses restes de repas et il ne manquera pas de piquer une crise de colère s’il découvre que vous avez osé jeter votre vieille souris d’ordinateur de 1985. L’équipe de prévention incendie a placé un gros autocollant rouge sur la porte de son bureau avec la mention « danger : inflammable ».

 

Le passionné de gadgets et de technologie

Chaque entreprise compte en moyenne une demi-douzaine de « fous de gadgets et de technologie ». Son bureau est généralement facilement reconnaissable au nombre d’écrans d’ordinateur. Le passionné de gadgets et de technologie possède aussi les toutes dernières inventions à la mode : une smartwatch, un phablet (un produit hybride à mi-chemin entre un smartphone et une tablette) avec reconnaissance d’empreintes digitales et autres produits du même type. Vous avez un problème avec votre ordinateur ? Pas la peine de contacter le service d’assistance technique, il règlera votre problème en un clin d’œil. De préférence à distance, par Skype, Facetime, iChat, etc. Lors des réunions, il se fait souvent remarquer par son utilisation abusive de buzzwords, ses présentations éclairs et ses plaintes au sujet de la qualité de la réception wifi dans les toilettes de l'entreprise. Si un serveur informatique de l’entreprise lâche, il ne faut pas hésiter à foncer en priorité dans son bureau. C’est un collègue idéal, tant qu’il est à distance. Pas question de se lancer de longues discussions sur tout et n’importe quoi. Il prend son bain et dort avec son oreillette Bluetooth. Il travaille en général de manière rapide et efficace.

 

L’alternatif

Il semble toujours un peu ailleurs et cultive le genre. Il est connu pour ses idées plutôt controversées sur la définition du lieu de travail idéal. Lors de la prochaine réunion du Comité pour la prévention et la protection au travail, il insistera sur l’obligation de circuler uniquement en chaussettes sur le lieu de travail. Aussi étrange que cela puisse paraître, grâce à son look et son approche atypiques, il contribue à créer une ambiance harmonieuse au travail et entre les collègues. Son bureau est souvent encombré d’objets Zen : mini-aquarium, bonzaï, statuette ou image de Bouddha, thé bio labélisé Fairtrade. Il est très probable que vous lui deviez les pensées philosophiques que vous recevez régulièrement le matin dans votre boîte mail. Il n’hésitera pas à demander de prévoir un moment de méditation lors de la réunion. Il n’accorde pas trop d’importance aux deadlines et aux objectifs, étant donné « que le travail doit avant tout être un plaisir ». Une attitude que son patron lui pardonne d’ailleurs assez facilement car son travail est souvent original et bien fait.

Dinsdag 24 December 2013 om 13:45

Pascal Dewulf

// //
// // //
// // // //