Les entreprises recrutent les jeunes talents grâce à des jeux en ligne

Très rapidement après son lancement, Internet s’est imposé comme l’un des principaux outils de recrutement. Aujourd’hui, de nombreuses grandes entreprises vont encore plus loin en proposant des « serious games » en ligne.

Les entreprises recrutent les jeunes talents grâce à des jeux en ligne

Le raisonnement est simple : les méthodes de recrutement classiques sont à la fois longues et coûteuses, surtout pour les multinationales. Charger une entreprise de développer un jeu sur mesure représente un investissement considérable, mais cela permet d’atteindre un groupe cible de candidats qui n’a pas envie de se soumettre à des procédures de recrutement interminables.
C’est la méthode choisie par le géant de la cosmétique, L'Oréal. Depuis plusieurs années, L’Oréal propose de participer au lancement d’un nouveau produit à travers un jeu en ligne intitulé Reveal. Ce jeu permet de tester de manière scientifique les aptitudes et les centres d’intérêt des joueurs, à leur insu. Il propose aussi des modules d’apprentissage qui permettent aux candidats d’élargir leurs connaissances. Ces modules constituent un élément essentiel du jeu. Toutes les enquêtes ont montré que les jeunes ont envie d’apprendre, de préférence avec l’aide de leur employeur.

 

Engagement

Les participants peuvent décrocher un stage ou un emploi chez L’Oréal. Pour rendre le jeu encore plus attrayant, L’Oréal offre à la clé un séjour exclusif à Paris. Un cadeau à la hauteur des efforts considérables exigés des participants lors des différentes épreuves éliminatoires.
Cette première expérience s’est visiblement avérée satisfaisante pour la multinationale qui, à la suite de Reveal, vient de lancer Brandstorm, un jeu visant à découvrir de jeunes génies du marketing. Des dizaines de milliers de jeunes ont déjà tenté leur chance et plusieurs centaines d’entre eux ont été depuis embauchés par L’Oréal. L’initiative du géant de la cosmétique fait école : Banco Santander et BNP Paribas ont lancé des initiatives similaires. Pour sa part, la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) vient de dévoiler son jeu Défi Ingénieurs dont le but est de recruter les profils techniques dont l’entreprise a grand besoin.
Morale de l’histoire ? Les entreprises qui s’investissent dès à présent dans le domaine des « serious games » ont déjà une longueur d’avance dans la chasse aux talents qui ne manquera d’avoir lieu sitôt la crise financière terminée.
 
www.brandstorm.loreal.com
defi-ingenieurs-sncf.com
 

Dinsdag 12 November 2013 om 11:50

// //
// // //
// // // //