Pourquoi à l’avenir vous serez amené à exercer plusieurs métiers?

Selon l’organisation Manpower, spécialisée dans les ressources humaines, deux enfants sur trois actuellement à la maternelle exerceront un métier qui n’existe pas encore.

Pourquoi à l’avenir vous serez amené à exercer plusieurs métiers?

Une autre tendance devrait également se concrétiser : les organisations proposeront de plus en plus d’emplois « flexibles » sous la forme de contrats temporaires. Tout le monde s’accorde à dire que le temps des carrières linéaires est désormais définitivement révolu. Les jeunes qui seront  bientôt diplômés doivent s’attendre à exercer plusieurs métiers au cours de leur vie.  En soi, ce n’est pas si grave. Cela exige de penser autrement et c’est plutôt enrichissant sur le plan personnel.

 

Un parcours moins linéaire

Demain, les carrières seront moins linéaires qu’aujourd’hui. Walter De Brouwer, un Belge qui a immigré aux Etats-Unis, où il a fait fortune en commercialisant un appareil permettant d’envoyer des informations médicales sur un smartphone, avait déjà prévu cette évolution du marché de l’emploi il y a 15 ans. Nous entrons progressivement dans une période où chaque individu devra relever le défi de « l’employabilité ». Chacun devra gérer son développement personnel en se formant tout au long de sa vie professionnelle. Cela implique aussi que nous devrons utiliser les périodes où nous ne travaillons pas pour acquérir de nouvelles compétences. Cela peut mener à des emplois inattendus. Ainsi, l’ingénieur aérospatial franco-allemand, Jan Lachner, qui a mis en place le projet Eurojobs, a travaillé pendant 33 semaines dans 33 pays européens différents où il a exercé 33 emplois différents. De plus en plus fréquemment, on voit des enseignants qui exercent des également un métier d’électricien, des comptables qui donnent des cours particuliers de mathématiques et des fonctionnaires qui se lancent dans l’e-commerce. Dans le futur, il sera fréquent d’exercer deux ou trois, voire quatre, emplois.  

 

Etre capable d’esprit critique et de résoudre des problèmes  

Outre que le temps des carrières linéaires est révolu, nous ne pouvons plus ignorer que les connaissances évoluent rapidement. C’est pourquoi, tous ceux qui sont capables d’esprit critique et de résoudre des problèmes, de faire preuve d’esprit d’équipe et de créativité auront un avantage certain dans un monde où ils seront amenés à exercer des métiers très différents. Nous devrons être capables d’enchaîner les contrats, de passer d’un emploi à un autre et de changer de métier. Bref, des compétences « soft » qui seront la clé de l’employabilité. 

 

Davantage de travail pour les artistes et les créatifs 

Un avis partagé par Dan Pink, le célèbre gourou américain du management. Après l’ère de l’agriculture, l’ère industrielle et l’ère de l’information, nous allons entrer dans l’ère de la conceptualisation. Si au cours de l’ère de l’information, les individus qui pouvaient facilement traiter des informations étaient avantagés, demain, dans l’ère de la conceptualisation se seront les personnes dont l’hémisphère droit du cerveau est plus développé. Les créatifs capables de conceptualiser, et donc d’exercer plusieurs emplois, seront favorisés. Cette évolution se fait déjà sentir : les étudiants en médecine de la célèbre l’université américaine de Yale peuvent ainsi suivre des cours au Yale Center for British Art. Pourquoi ? Parce qu’il a été prouvé que les étudiants formés à l’histoire de l’art sont susceptibles de remarquer les moindres détails, ce qui peut se révéler utile lorsqu’il s’agit de poser un diagnostic. Dans le même ordre d’idée, Unilever UK a engagé des peintres, des poètes et des dessinateurs de bande dessinée afin d’encourager la créativité des autres collaborateurs. Les créateurs et les artistes sont plus performants que les personnes qui pensent de manière plus rationnelles lorsqu’il s’agit d’acquérir des compétences qui dépassent le cadre strict du travail. D’après Dan Pink, dans un avenir proche, ces personnes auront plus de chances de faire rapidement carrière.

Dinsdag 10 December 2013 om 11:24

Geert Degrande

// //
// // //
// // // //