Pourquoi le CEO de Google n’utilise jamais de présentation en bullet points (et pourquoi vous devriez perdre cette habitude)

Saviez-vous que le CEO de Google n’utilisait jamais de présentation en bullet points ? Voici pourquoi vous devriez en faire de même.

Pourquoi le CEO de Google n’utilise jamais de présentation en bullet points (et pourquoi vous devriez perdre cette habitude)

Les présentations en bullet points existent depuis des dizaines d’années. Elles arborent généralement un fond blanc prévisible et semblent durer des heures. Soyons clairs : les présentations en bullet points affichent un petit point devant chaque élément clé pour indiquer qu’il s’agit d'une nouvelle information. Il va sans dire qu’à l’heure où nous communiquons la plupart du temps de manière visuelle, ce type de présentation a fait son temps.

 

Des narratifs visuels

Sundar Pichai, le CEO de Google, a révélé récemment la raison pour laquelle il a revu complètement son style de présentation : « Les senior managers et les dirigeants de Google m’ont dit que les narratifs visuels jouaient un rôle important dans la diffusion de leur message. De fait, chez Google, les collaborateurs sont formés de manière plus directe et moderne, avec moins de texte et plus d’images. Selon eux, le storytelling visuel est essentiel à la transmission correcte d’un message. C’est pour cette raison que nous évitons systématiquement les présentations avec de nombreux bullet points et beaucoup de texte chez Google. Aujourd'hui, les histoires se racontent en images. »

 

Joindre le geste à la parole

Sundar Pichai a montré l’exemple lors de la dernière conférence de Google. En une douzaine de slides, le public n’avait pas vu plus de 40 mots à l’écran. Le reste était composé de photos et d’animations. La première diapositive affichait par exemple 7 logos désignant les principales catégories de produits de Google et le texte suivant : « Plus de 1 milliard d’utilisateurs ». Court mais percutant. En soi, Sundar Pichai et les autres collaborateurs de Google créent des slides plus faciles à traiter pour notre cerveau. Des études démontrent d’ailleurs que nous écoutons mieux en regardant qu’en lisant. C’est du moins ce qu’affirme John Medina, biologiste de l’Université de Washington. Il conseille donc d’oublier les présentations Powerpoint désuètes et de les remplacer par des alternatives plus visuelles. « On se souvient de 10 % des informations entendues trois jours auparavant. En ajoutant une photo, ce chiffre monte jusqu’à 65 % », explique John Medina.

 

Un élément = Une slide

Chris Anderson, auteur de l’ouvrage « TED Talks », n’y va pas par quatre chemins. « Les présentations en bullet points représentent le meilleur moyen de désintéresser totalement le public pendant une intervention. Nous demandons toujours à voir les présentations des personnes que nous invitons pour un TED Talk. Si nous découvrons une structure classique en bullet points, nous les invitons à prendre un café chez nous, et, une fois assis à côté d’eux devant l’écran d’ordinateur, nous leur demandons poliment si nous pouvons appuyer sur la touche " Delete ". » Selon Anderson, chaque élément est parfois si dense qu’il allonge la présentation de manière affligeante. Google a adopté un nouveau style de présentation. Pourquoi pas vous ?

Maandag 16 Juli 2018 om 18:30

Pascal Dewulf

// //
// // //
// // // //