Pourquoi vous n’aurez bientôt plus de chaise pour vous asseoir au boulot

Aujourd’hui, la majorité des emplois en Belgique sont des boulots que l’on effectue assis devant un écran d’ordinateur. 75% des postes se situent en effet dans le secteur tertiaire, le secteur des services donc. Or, être assis toute la journée n’est pas bon pour la santé : d’après les recherches de l’Organisation mondiale de la Santé, l’absence d’exercice est le quatrième facteur favorisant l’apparition de maladies chroniques. Il est sûr que, si cela ne tenait qu’à l’agence néerlandaise de desig

Pourquoi vous n’aurez bientôt plus de chaise pour vous asseoir au boulot

Le bureau-rocher
Le bureau sans postes de travail assis a déjà fait couler beaucoup d’encre. S’il ne tient qu’à l’agence néerlandaise de design RAAAF, les travailleurs du futur ne seront ni debout ni assis au bureau, mais… en appui quelque part. RAAAF a développé dans ce cadre un concept de bureau qui ressemble à une formation rocheuse, où les gens travaillent à moitié appuyés contre des sortes de blocs rocheux (artificiels) et où, en fonction de la forme que prend le bureau-rocher, ils peuvent aussi occasionnellement s’asseoir. D’après les designers de RAAAF, travailler en adoptant ce genre de position est en tout cas nettement meilleur pour la santé que de rester toute la journée pratiquement immobile à fixer un écran d’ordinateur, assis sur son siège de bureau.

Fini les chaises, mais aussi les tables
Dans le projet de bureau du futur de RAAAF, les sièges ne sont pas les seuls à passer à la trappe, c’est aussi le cas des tables. Avec le concours de l’artiste plasticienne Barbara Visser, nos designers ont en effet imaginé un environnement de travail qui n’est plus basé sur des tables et des chaises. Pour RAAAF, la création de cet environnement de bureau est de surcroît beaucoup plus qu’un simple geste de designer. Il s’agit d’un biotope professionnel, qui se veut un exemple de l’environnement de bureau de demain, un lieu de travail 2.0 pourrait-on dire. Et les designers n’en restent pas au stade du concept. Ils veulent véritablement faire travailler des gens dans ce bureau (en collaboration avec l’université de Groningue) et publieront ensuite leurs conclusions au printemps 2015. A suivre.

Maandag 4 Mei 2015 om 11:31

Pascal Dewulf

// //
// // //
// // // //