Réseauter avec les entrepreneurs : un must pour votre carrière

Les échos actuels ne sont pas des plus encourageants si vous venez de terminer vos études et êtes en quête d’un travail : la création d’emploi est pour ainsi dire à l’arrêt. Cela signifie plus que jamais qu’il va vous falloir prendre le taureau par les cornes et vous faire remarquer. Dans ce contexte, établir des réseaux avec les entrepreneurs devient peu à peu un must. En effet, si ces derniers ne vous connaissent pas, ils ne peuvent pas vous embaucher. Et si vous souhaitez monter votre propre

Réseauter avec les entrepreneurs : un must pour votre carrière

Raul Oaida, un Roumain d’une vingtaine d’années, a parfaitement exprimé cette idée lors d’une interview avec Weekend Knack : « Donnez aux jeunes un ordinateur et un mentor, et ils pourront changer le monde ». Les entrepreneurs commencent heureusement à réaliser qu’entretenir des contacts avec la jeune génération n’est pas nécessairement une perte de temps, car vu la vitesse à laquelle le monde évolue, il s’agit là pour eux de la meilleure façon de rester au courant de ce qu’il s’y passe.
« Nous avons dès lors aussi besoin d’intermédiaires qui facilitent le réseautage entre entrepreneurs et étudiants », explique Jan-Willem Callebaut qui, avec Henri Jacobs, Kasper Supré, Kasper Vervliet et Simon Temmerman, a récemment fondé à Gand l’association d’étudiants Aerey.

Aerey a pour objectif d’aider les étudiants-entrepreneurs à faire connaître leur start-up, à établir des réseaux avec des entrepreneurs expérimentés et, de cette façon, à trouver plus facilement des financements et des conseils. Même les étudiants qui n’ont pas l’intention de monter une entreprise dans l’immédiat sont les bienvenus aux événements organisés par Aerey.

« Nous sommes d’avis », poursuit Jan-Willem Callebaut, « qu’il existe un besoin urgent de favoriser les contacts entre entrepreneurs et étudiants, afin de promouvoir l’entrepreneuriat – tant l’entrepreneuriat pur que l’intrapreneuriat – chez les jeunes. Aerey est une plate-forme créée pour répondre à ce besoin. Elle fera en sorte non seulement d’aider les étudiants-entrepreneurs à mieux se connaître entre eux et à apprendre de leurs expériences respectives, mais aussi et surtout de faire le lien avec des entrepreneurs établis qui, forcément, ont été confrontés à leurs débuts aux mêmes problèmes que ceux que les étudiants-entrepreneurs connaissent. Le cliché selon lequel un entrepreneur ou un intrapreneur doit aller plusieurs fois « dans le mur » pour en tirer les leçons nécessaires est peut-être une réalité, mais si davantage d’entrepreneurs mettaient en garde contre ce « mur », les jeunes qui leur succèdent pourraient plus rapidement développer leur affaire et créer ainsi de nouveaux emplois. »

Maandag 2 Maart 2015 om 15:52

Geert Degrande

// //
// // //
// // // //