Sortez-vous de cette déprime professionnelle!

Même si la plupart des gens exercent leur métier avec plaisir, personne n'est à l'abri de vivre des jours plus sombres au travail. Les petites déprimes professionnelles existent sous plusieurs formes : essayez de les détecter et de les aborder de manière efficace.

Sortez-vous de cette déprime professionnelle!

Éprouvez-vous surtout des difficultés, une fois les vacances terminées, à reprendre du poil de la bête ?
Si tel est le cas, vous ne devez absolument pas vous en faire. Les gens préfèrent évidemment nager dans une piscine tropicale plutôt que se noyer dans un raz de marée de travail. Après avoir passé des vacances bienfaisantes, il est parfaitement logique d'être « professionnellement fatigué ». Se réadapter à la vie active exige toujours un peu de temps. On parie que vous serez de nouveau dans le bain après quelques jours ? D'ailleurs, le lundi matin, beaucoup de travailleurs ne sont pas au maximum de leurs capacités. En effet, ils ont besoin d'un peu de temps pour se détacher du sentiment de week-end encore ambiant.

Vous sentez-vous dépassé dans votre travail ?
Si énormément de tâches vous sont attribuées, le moral peut très vite atterrir dans les chaussettes. Il s'agit d'une petite déprime que vous devez saisir par vous-même, et sans perdre de temps. Rendez-vous auprès de votre patron et expliquez-lui que vous n'êtes pas en mesure d'accepter toutes les missions, car vous perdez le contrôle sur le reste de votre travail. Les travailleurs qui n'ont pas assez confiance en eux vont rapidement s'embourber dans une déprime plus importante.

Vos collègues influencent-ils votre humeur ?
Différents types de personnes se côtoient huit heures par jour sur le lieu de travail. Il n'est donc pas étonnant que les bêtes petites blagues ou le comportement arriviste d'un collègue vous tape sur le système. De plus, un autre problème survient lorsque vous ne vous concentrez plus que sur les irritations sociales, et non plus sur le contenu de votre travail. Posez-vous dès lors la question de savoir si 1) vous n'exagérez pas et 2) vous faites assez d'efforts pour vous intégrer. Enfin, si vous arrivez à la conclusion qu'il vous est réellement impossible de travailler avec vos collègues, vous devez alors probablement demander votre mutation dans un autre département.

Ne tirez-vous plus de satisfaction de votre travail ?
Si le sentiment de vous rendre au travail à contrecœur perdure, il est probable que le problème soit plus large. Prenez un jour pour réfléchir et analysez votre travail en profondeur. Quelles activités professionnelles n'aimez-vous pas réaliser ? Ressentez-vous encore de la passion pour votre travail ? Y a-t-il des tâches auxquelles vous pouvez vous raccrocher et pour lesquelles vous êtes doué ? Si tel est le cas, concentrez-vous sur elles et tentez de recréer une satisfaction professionnelle en partant des résultats positifs qui s’en dégagent. Enfin, si vous vous rendez compte que vous ne ressentez plus de plaisir dans votre travail, cela signifie qu'il est temps d'explorer d'autres horizons.

Maandag 31 Augustus 2015 om 16:26

Gerlinde De Bruycker

// //
// // //
// // // //