Une querelle avec votre patron? Quelques recommandations pour régler un conflit professionnel

Aucun lieu de travail n'est épargné par les disputes. Nous avons soumis cinq situations conflictuelles à un expert en communication, en lui demandant de nous dresser les tactiques permettant de les désamorcer.

Une querelle avec votre patron? Quelques recommandations pour régler un conflit professionnel

1. L'entente avec ce collègue n'est pas bonne.

Tout ce qu'il dit vous exaspère. "Entre 2 personnes, ça colle ou ça ne colle pas et, en principe, on ne peut rien y faire", selon Lieven Buyse de Expert Academy, un bureau de coaching qui offre des formations dans le domaine de la résolution de conflits. "Analysez surtout les intentions de votre collègue. Ses propos sont-ils sincères? Si tel est le cas, ne vous obstinez pas et mettez votre exaspération de côté. Dans le cas contraire, il vous est loisible de réagir à ses allégations. Le tout calmement bien sûr, car il ne faut surtout pas réagir avec émotion lors de situations conflictuelles. S'il vous arrive de perdre les pédales lors du règlement d'un différend, la partie adverse n'en sortira que plus forte et l'incident pourrait dégénérer".


2. Votre patron et vous-même avez un désaccord relatif au contenu de votre travail
Comment réagir si votre patron vous pose la question suivante : "Pourriez-vous achever ce compte rendu pour ce soir?" Sans oublier qu'un tas d'autres échéances urgentes doivent être respectées... Selon Mme Buyse: "Renvoyez la balle à l'aide de questions concrètes: "À quel point cette tâche est-elle urgente à vos yeux? Puis-je, en cas d'acceptation, repousser les échéances des autres projets à demain?" Vous travaillez pour un patron, mais vous le faites à votre manière. Une partie du travail peut être négociée par vos soins.
 

3. Une discussion enflammée éclate lors d'une réunion
Lieven Buyse: "Les situations problématiques ne peuvent pas toujours être résolues en pleine réunion. Il est parfois préférable de laisser passer la tempête et de s'informer des points conflictuels à l'issue de la réunion. Il arrive souvent que des différends surviennent lors de réunion pour la simple raison que certains collaborateurs ne possèdent pas toutes les informations. Si un retour au calme est impossible, votre manager externe pourra alors décider des points de discussion".
 

4. Vous découvrez qu'un collègue a cassé du sucre sur votre dos

Les commérages constituent le ferment idéal pour les malentendus de communication. "Vérifiez donc toujours si les ragots vous concernant sont bel et bien avérés", selon Mme Buyse. "Il se peut que les propos aient été déformés ou que le collègue en question ait voulu dire autre chose. Demandez-le-lui sans y aller par quatre chemins. Ainsi, vous lui offrez l'occasion de rectifier ses dires et de mettre les choses au point.


5. La communication entre votre service et un autre est complètement chaotique
Les travailleurs d'une même entreprise ont souvent des intérêts opposés. Le service financier veut générer des marges bénéficiaires, tandis que le service de la vente souhaite justement appliquer de solides réductions en vue de vendre de grandes quantités. Mme Buyse ajoute: "Demandez aux managers si les deux services peuvent se concerter. Réfléchissez aux intérêts communs: en fin de compte, les départements dépendent les uns des autres! Une concertation pourrait être une réelle solution".


Cet automne, Expert Academy organise une nouveau cours articulé autour de la résolution de conflits sur le lieu de travail. Pour de plus amples informations, veuillez surfer sur www.expertacademy.be.

 

Dinsdag 6 Oktober 2015 om 14:25

Gerlinde De Bruycker

// //
// // //
// // // //